La Réalité Virtuelle dans le Tourisme : une réalité bien réelle !

La Réalité Virtuelle (dite VR) et la Réalité Augmentée (RA) dans le tourisme, on en parle déjà depuis un petit moment. En janvier 2016 Pierre Eloi faisait un tour d’horizon dans son billet « Réalité Virtuelle immersive 360°avec un peu de 4D…bienvenue en 2016 ».

Depuis, le déploiement de de la Réalité Virtuelle s’est considérablement accéléré dans toute l’industrie du voyage, dans les visites et même les offices de Tourisme.

La réalité virtuelle et/ou augmentée est désormais présente à chaque étape du cycle du voyage.

La VR est devenue une réalité bien réelle du tourisme, de la culture et des loisirs !

Je vous propose ici un petit tour d’horizon en suivant le parcours du voyageur, mais commençons par quelques définitions rapides et simples.

La Réalité Virtuelle : reconstitution en image 3D se rapprochant le plus possible de la réalité afin de d’offrir une expérience immersive à l’utilisateur. Dit autrement, des images de synthèse créées par ordinateur et visionnées dans un casque de réalité virtuelle qui procurent la sensation de faire partie du film.

La Réalité Augmentée est un mélange d’éléments du réels et de la réalité virtuelle : par exemple des images du réel en live ou enregistrées sur lesquelles on va superposer des éléments virtuels (texte, image, etc.).

De plus en plus de réalisation mixe les deux techniques en superposant des éléments du réel avec des éléments virtuels (penser à Pokemon Go !).

Les films 360° immersifs sont généralement classés dans cette catégorie VR/RA principalement parce qu’ils utilisent les mêmes techniques de visionnage (casque VR).

Le point commun à toutes ces techniques est leur caractéristique Immersive : il s’agit de plonger l’utilisateur dans un monde, lui faire vivre une expérience totalement immersive. On comprend donc pourquoi le monde du tourisme s’est rapidement approprié ces techniques.

La Réalité Virtuelle / Augmentée est donc en train de devenir un pilier de la transformation numérique du tourisme.

L’avant-voyage

Dans la phase d’inspiration, les destinations commencent à s’approprier les techniques de films 360° et de plus en plus des films tournés par drone qui font vivre à l’utilisateur des expériences uniques de découverte d’un paysage ou d’un patrimoine.

Et ceci d’autant plus que le visionnage, s’il est optimal avec un casque de VR est désormais possible avec un simple PC ou smartphone avec Youtube 360° et Facebook 360°.

L’usage est ici celui de la « téléportation » : l’immersion dans une destination à distance !

Vous pouvez, par exemple, préparer votre prochain séjour en Nouvelle Calédonie grâce à la chaine Youtube 360° de New Caledonia Tourism.

De plus un outil de vente

La VR/RA se déploie de plus en plus dans le process de vente. Le pionner dans ce domaine, c’est Club Med qui a filmé plus d’une dizaine de ses villages et activités et propose aux clients en boutique des visites virtuelles pour susciter un acte d’achat… bien réel !

A voir, la vidéo ci-dessous « Le club Med introduit la réalité virtuelle en agence ».

Nombreux sont également les grands hôtels qui utilisent désormais la vidéo 360° et la visite virtuelle notamment dans le parcours de vente MICE.

De son côté Accorhotels poursuit la réalisation en 360° de ses hôtels et de leur environnement.

Que ce soit pour déterminer sa destination, pour réserver son hôtel ou acheter son séjour en club : la VR s’impose comme un outil original et puissant de promotion et de vente.

Pendant le voyage :  

L’essor de l’utilisation de la VR pendant le voyage est également spectaculaire.

A l’instar de plusieurs compagnies aériennes, Eurostar a proposé, cet été, à ses voyageurs des casques de réalité virtuelle pour vivre l’expérience « Eurostar Odysée ». L’usage n’est plus ici la téléportation dans une destination mais de rendre visible l’invisible : « le toit du train virtuel se transforme en un plafond de verre révélant le monde sous-marin environnant ». L’expérience magique du train sous la mer… Réalité et Imaginaire !

Air France ou Qantas indiquent tester des casques de réalité virtuelle à bord des longs courriers. Une belle opportunités pour les destinations de promouvoir leur destination vers une clientèle hyper ciblée et captive ?

 Pendant le séjour :

La VR/RA est désormais présente à plusieurs étapes et points de contacts du séjour du visiteur. Elle a d’abord fait son apparition dans les musées et monuments dans un esprit ludique et pédagogique.

Deux usages principaux ont été déployés par les musées et monuments :

La visite virtuelle, qui permet à distance de visiter le musée. On pense notamment au Musée de la Grande Guerre de Meaux, précurseur en la matière ou plus récemment le Château de Versailles avec un système participatif. Voir les visioconférences du château de Versailles.

La visite augmentée est le deuxième usage. Le Detroit Institut of Arts, par exemple, propose à ses visiteurs de découvrir le monument commandé par Nabuchodonosor à travers une application de réalité augmentée.

Et le responsable du MET de New-York de déclarer : « Nos concurrents s’appellent Netflix ou Candy Crush, ce ne sont pas les autres musées ».

L’application de réalité virtuelle de la Casa Batllo est une application de visite en réalité augmentée et virtuelle qui nous plonge dans l’univers fou de Gaudi. Probablement une des plus belles réussites (voir le site de la Casa Battlo) mais le dispositif se heurte toujours à la barrière du téléchargement.

Tous les musées, monuments témoignent en effet de la difficulté à « faire télécharger et utiliser » des applications relativement lourdes.

Le Musée Magritte propose à ses visiteurs une immersion grandiose dans l’univers du peintre grâce à un dispositif de réalité virtuelle, en mettant des casques de VR à disposition :

La visite augmentée et la smart-city

Du côté des Villes, Bordeaux et son Office de Tourisme ont été avant-gardistes avec la visite augmentée en proposant un Ipad qui permet de visiter la ville en visionnant l’histoire de la Ville.

L’expérience s’est avérée pas si facile à mettre en œuvre : l’entretien d’un parc d’Ipad, d’un système de location-caution n’est pas aisée. L’usage de la tablette en situation de ballade en ville se révèle peu confortable. Le problème est donc plus du côté du support que des contenus qui permettent d’entrer et de comprendre le Bordeaux du XVIIIeme.

Le Havre a, de son côté, pour ses 500 ans, choisi Timescope, la borne de réalité virtuelle en libre-service pour faire revivre à ses habitants et visiteurs Le Havre d’avant la destruction.

Les deux bornes du Havre ont été, cet été,  plébiscitées par les visiteurs : plus de 300 utilisateurs par jour et par borne et des taux de satisfaction supérieur à 90 %.

Visionnez le reportage de l’inauguration des Timescope du Havre pour bien comprendre la valeur apportée aux visiteurs et habitants :

On est là dans l’usage de la visite augmentée et même du voyage dans le temps. Dernier exemple, pour se faire plaisir, saviez-vous qu’au XVII encore les ponts de Paris étaient habités ? vous les avez-vous déjà vu ?

Après le voyage

Les vidéos, de plus ou moins grande qualité, 360° se multiplient sur le web. Et si la vidéo 360°, voir même la vidéo 360° par drone, était en train de détrôner le selfie !

Les visiteurs filment et partagent de plus en plus en 360°. Bien entendu, Youtube et Facebook y sont pour beaucoup.

Je vous propose un petit test : taper le nom de votre destination + youtube 360° vous serez surpris !

La boucle est donc bouclée, vos visiteurs tournent en 360° (avec plus ou moins de bonheur) et deviennent des prescripteurs de votre destination … une source d’inspiration pour leurs communautés, vos prochains visiteurs !

Article publié sur e-tourisme.info le 11 septembre 2027

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *